Caire

Caire

Things to do - general

 

La ville et capitale du Caire est située au Nord Est de l’Égypte. On la trouve sur le fleuve sacré du Nil (rive est), à quelques dizaines de kilomètres à l’ouest de Suez et au Sud des côtes méditerranéennes.
Quand on vient au Caire, c’est pour cette richesse patrimoniale hors du commun et cette culture incroyable. Au milieu du dédale des rues et des minarets, vous croiserez ânes et dromadaires sur le chemin pour visiter musées et mosquées.
Le climat à cet endroit est semi désertique. Pour votre voyage à Le Caire, vous trouverez un peu de grisaille en hiver, un peu de pluie aussi, mais les températures restent douces. L’été est caniculaire, et les sorties peu recommandées en milieu de journée.
Le Caire dispose d’un héritage faramineux, et constitue un véritable musée à ciel ouvert, fréquenté par quelques 20 millions de personnes. La région recèle 1001 trésors, à commencer par les fameuses pyramides qu’on ne présente plus.
Le point fort indiscutable du Caire c’est bien évidemment son histoire multimillénaire qui nous a laissées des traces plus que visibles et qui n’a pas fini de faire couler de l’encre.

Pays Egypte
Langues parléesArabe
Devise utiliséeLivre égyptienne
Surface (km2)1 895 km2
Population16 542 314 hab
ReligionIslam

Culture et histoire

La ville du Caire, (aussi appelé Al-Qahira ce qui signifie la Victorieuse, ou Misr, nom arabe de l'Egypte) est la capitale de l'Egypte. Officiellement, la ville a 17,5 millions d'habitants, mais en réalité, il y vivrait près de 25 millions de personnes, ce qui en fait la plus grande ville d'Afrique et du Moyen-Orient. Située au nord de l'Egypte, la ville a été érigée sur les bords et les îles du Nil. Elle est le symbole même de la séparation du Nil en deux branches entre lesquels tient refuge le delta du Nil.

Pendant l'époque des pharaons, elle portait le nom de Memphis. L'arrivée des Chrétiens en Egypte fit évoluer le nom du site en Babylone jusqu'au VIIe siècle. La prise musulmane de la cité changea une nouvelle fois le nom de la ville qui se transforma en Fostat (aujourd'hui cet endroit est le Vieux Caire). Durant cette période, la ville est prospère. Les terres agricoles jouxtant le Nil et la ville permettent une culture riche et abondante.

La ville du Caire voit le jour au Moyen Age, en 969. Elle est alors fondée par la famille chiite des Fatimides, qui prétendent être les descendants de Fatima, la fille du prophète Mahomet. La ville est alors la capitale de leur califat. En 1173, Fostat (ou Caire) et Al-Qahira sont réunis en une même ville grâce à la construction de la Citadelle. On peut d'ailleurs toujours admirer dans la ville la Mosquée Al-Ahzhar, témoin de cette époque de rayonnement culturel et religieux. Malgré la venue au pouvoir de nombreux sultans cruels, la ville prospéra à un tel point qu'elle fut surnommée la mère du monde en raison de sa population toujours croissante, qui commençait à déborder de son enceinte. Lorsque le khédive Ismaïl (vice-roi d'Egypte) vint au pouvoir en l'an 1863, la ville se transforma en une véritable petite réplique de cité européenne.

Aujourd'hui encore, le Caire continue sa croissance phénoménale, la classant au rang de ville à la plus forte densité au monde. Ce n'est malheureusement pas sans lourdes conséquences. La construction incessante de nouveaux immeubles grignote soit sur le désert, soit sur les terres fertiles du Nil, les seules terres cultivables d'Egypte.

Même si la ville possède de nombreux monuments historiques et culturels d'une richesse sans égal, comme son fameux musée égyptien et son département des Antiquités égyptiennes, crée en 1835 avec une collection d'objets pharaoniques extraordinaires, il n'en reste pas moins qu'au Caire, la pauvreté et les inégalités sont omniprésentes. L'accès à la culture demeure un privilège des classes aisées ou des touristes. Témoins de la pauvreté de la ville, les immeubles égyptiens. Une loi exempt d'impôts les maisons en construction. Il est ainsi commun de croiser au coin d'une rue des maisons inachevées qui renforcent encore l'apparence sale et miséreuse de la ville. Malgré cela, la modernité y prend petit à petit sa place notamment avec le métro. Bien qu'encore limité à une ligne il présente l'avantage d'être propre et efficace et d'éviter les embouteillages de la ville, ainsi que ses taxis rafistolés et plutôt dangereux (les permis ne requièrent pas d'examen mais s'achètent).

Les cairotes quant à eux ne laissent rien entamer leur réputation de grande sociabilité. Moyennant quelques piastres, vous pourrez obtenir tous les renseignements que vous souhaitez. Comme l'emplacement de certains monuments, etc. Car le Caire s'est construite moderne autour de monuments historiques vieux parfois de plus de 4500 ans. Les quartiers médiévaux jouxtant les constructions pharaoniques. Chacun ayant son histoire propre. Dans le centre de la ville, le Palais Abdine puis unn peu plus vers le Nord, une rencontre avec le colosse de Ramsès II s'impose (réplique de celui de Gizeh). Midan Ataba, le point de rencontre entre le Caire moderne et l'ancienne cité médiévale, est également à voir. Le Vieux Caire compte de nombreuses mosquées et églises, et le Caire Copte, qui correspond à l'ancienne Babylone, révèle tout son cachet romain. Bref, autant dire que les visites culturelles ne manquent pas au Caire. Pour un peu de détente de nombreuses petites échoppes proposent de fumer des chichas (tabac parfumé). Et pour vivre une immersion totale dans la vie cairote, rien de mieux qu'un petit tour au souk de la ville, véritable enchantement de couleur et de vie.

Mercure Cairo Le Sphinx

Mercure Cairo Le Sphinx

1 Alexandria Desert Road Giza, Giza, Le Caire, Égypte, Caire
Le Mercure Cairo Le Sphinx est situé dans un jardin de palmiers luxuriant, au pied du Sphinx et des En savoir plus

Meilleurs sites

Pyramides de Gizeh:

Les pyramides de Gizeh, appelées aussi complexe pyramidal de Gizeh, sont l'ensemble des pyramides égyptiennes situées dans la nécropole de Gizeh sur le plateau de Gizeh. Ce complexe pyramidal égyptien est classé au patrimoine mondial de l'humanité depuis 1979.

Musée égyptien du Caire:

Le musée égyptien du Caire est l’un des plus grands musées entièrement consacré à l’Antiquité égyptienne. Le musée a reçu plus de cent millions de

Citadelle de Saladin:

Le musée égyptien du Caire est l’un des plus grands musées entièrement consacré à l’Antiquité égyptienne. Le musée a reçu plus de cent millions de visiteurs au cours du XXᵉ siècle.

Mosquée Al-Azhar:

La mosquée Al-Azhar, fondée en 970, est une des plus anciennes mosquées du Caire et le siège de l'université al-Azhar, la plus ancienne université islamique encore active au monde après Quaraouiyine au Maroc et l'université Zitouna en Tunisie.

Khân al-Khalili:

Khân el Khalili, le grand souk du Caire, est mondialement connu. En plein cœur du Caire islamique, il est délimité au sud par les mosquées Al-Azhar et Al-Hussein et au nord par la mosquée Al-Hakim

Musée copte du Caire:

Le musée copte, fondé en 1910 par Marcus Hanna Simaïka Pacha est le plus riche musée du monde en art copte grâce à une collection d’objets, de tissus, d’icônes et de manuscrits dont le cœur comprend des artéfacts produits entre le IVᵉ et le XXᵉ siècle.

Musée islamique du Caire:

Inauguré en 1903, le musée islamique du Caire abrite l’une des plus importantes collections d’art islamique du monde avec des collections datant du VIIᵉ siècle jusqu’à la fin du XIXᵉ siècle provenant d’Égypte et des pays arabes mais aussi d’autres pays où l’empreinte islamique fut profonde.

Transport

L'aéroport international du Caire est à une vingtaine de kilomètres du centre. Pour rejoindre la ville, taxis, bus et agences de location de voiture au Caire vous attendent. Vous pouvez aussi arriver par train (deux gares). Dans le centre, pour rencontrer du monde, montez dans les taxis collectifs, sinon, il restent toujours les bus et taxis individuels, ou la location de voiture.

Prendre le métro au Caire

Le métro cairote est un moyen de transport rapide et efficace pour rallier les faubourgs de la capitale. En effet, même s’il est bondé aux heures de pointe, il est très prisé par les voyageurs.

Le Grand Caire est ainsi desservi par trois lignes de métro, gérées par la National Authority for Tunnels. La première ligne relie Helwan, au sud de la rive est du Nil, à El-Marg, au nord-est de la même rive. Au total, elle dessert 35 stations sur un peu plus de 44 km. Les trains y circulent à une fréquence de 2,5 minutes. Quant à la seconde île, elle relie El-Mounib à Shubra-el-Kheima, traversant ainsi le Caire du sud-ouest au nord. On y recense 20 stations sur quelque 22 km. Enfin, la troisième ligne est la plus récente. Inaugurée en 2012, celle-ci relie El-Bohy à l’aéroport de la capitale. Elle sera amenée à être révisée afin de couvrir la partie est-ouest du Caire. Le prix du ticket s’élève à une livre égyptienne par trajet, quelle que soit la distance parcourue.

De plus, un projet de développement est encore à l’étude. Le réseau de métro cairote sera donc amené à évoluer au fil des années, avec l’ouverture de plusieurs nouvelles lignes. Enfin, une particularité notable, afin de remédier à la problématique du harcèlement sexuel dans les transports en commun du Caire, il a été décidé que chaque train réserve deux voitures (la quatrième et la cinquième) aux passagères de la gent féminine. Les femmes peuvent toutefois voyager à bord de n’importe quelle voiture si elles le souhaitent.

Le bus

Les services de bus, qui relient le Caire à plusieurs autres grandes villes sont les mêmes qu’ailleurs en Egypte. On trouve également des minibus, qui suivent des itinéraires un peu plus rares. Les chances sont grandes de circuler à bord d’un bus climatisé, parfois un peu trop frais : il est donc conseillé de voyager en emportant de quoi se couvrir, notamment aux heures tardives, la climatisation faisant particulièrement baisser la température. Les tickets de ces bus « deluxe » (climatisés) sont un peu plus chèrs que les tarifs normaux, mais restent raisonnables.

Le taxi

Il est possible de circuler en taxi individuel ou collectif. Le premier moyen de transport est toutefois plus coûteux et moins populaire qu’un taxi collectif.

Le train

Enfin, le Caire dispose d’une gare ferroviaire, la Gare Ramsès. Il s’agit de la principale gare de la ville. Elle voit passer environ 3,2 millions de voyageurs chaque jour. Cette gare est aussi le terminus de la ligne reliant le Caire à Alexandrie. La capitale est également dotée d’une autre garde secondaire, la Giza Station. Les billets de train peuvent être achetés auprès d’une agence de voyage, ou directement à la gare.

Tourisme

Prenez une demi journée minimum pour visiter le musée égyptien, qui présente des collections magnifiques et richissimes. Promenez-vous dans le quartier copte et au souk Khan El-Khalili en marchandant tous les objets qui vous intéressent (c'est la tradition!). Ne manquez pas non plus les mosquées comme celle de Sultan Hassan. Faites une excursion pour voir les pyramides de Gizeh.

De nombreux lieux vous attendent comme les restaurants pour vous faire découvrir la cuisine locale. Bars à chicha et autre narguilé vous feront goûter leurs produits dans les quartier de Khan et de Khalili. Le casino et certains hôtels du Caire abritent des discothèques branchées, les rives du Nil sont bordées d'établissements prêts à vous accueillir pour faire la fête jusqu'à l'aube!

Visa

l'Ambassade du Égypte en Alger:

ADRESSE:

8 ABDEL-KADER GADOUSH ST.
Hydra, Algiers (Alger)
Algérie

TÉLÉPHONE:

LOCAL: (021) 691.807
INTERNATIONAL: +213.21.691.807

FAX:

LOCAL: (021) 692.952
INTERNATIONAL: +213.21.692.952

 

Dossier à fournir:

Afin de solliciter son visa, le citoyen est dans l’obligation de fournir les pièces suivantes:

  • Formulaire à renseigner pour valider sa demande de visa  télécharger 
  • 2 photos d’identités.
  • Passeport valable jusqu’au six mois après le jour de retour.
  • Billet d’avion (copie).
  • Relevé de compte.
  • Attestation de réservation à l’hôtel ou autre document similaire.